L'utopie d'Apsara / Prologue

Chacune de nos collections donne naissance à une fiction néo-futuriste. Notre utopie. Un fantasme de la société à laquelle nous aspirons, relatant notre quête d'idéal. Cette histoire puise dans le recherches que nous avons menées et incarne la collection Apsara. Nous écrivons l’ode de notre collection, notre apologue de créateur, l'histoire d'Oblique.

 

 LA DISPARITION DES MOUSSONS 



En Inde depuis la fin du XXIe siècle, les moussons se sont raréfiées à cause de la hausse de la température des océans. Le gouvernement nationaliste de la République d’Inde a eu des difficultés à prendre toutes les mesures pour compenser l’ampleur du phénomène, particulièrement dans l’État aride du Rajasthan.Dès le début du XXIIIe siècle, l'insuffisance notoire des politiques gouvernementales a permis à une figure locale issue de l’aristocratie rajpoute d'émerger.

En 2242, la capitale du Rajasthan voit le quatorzième Maharadja de Jaipur accéder au trône. Il est issu du clan qui règne sur la Ville Rose depuis sa création au XVIIIe siècle, les Rajawat de la dynastie Kachwaha du lignage Suryavamsha, “les descendants du soleil”. Il s’investit dans la vie politique locale et devient rapidement une figure centrale. Il investit massivement sa fortune et mobilise les instances publiques pour réagir au problème de sécheresse dès son investiture. Il développe les barrages de la rivière de la Chambal et le réseau d'irrigation. Il fonde une nouvelle université privée en 2248 à Jaipur, où il inscrit sa fille aînée, Harkabhai Singhji Bahadur. Il invite plusieurs chercheurs à s’installer dans son université pour soutenir plusieurs technologies à l’étude : générateur de mousson artificielle, épuration et filtration des eaux souillées, extraction d’eau… 

 

 

Au printemps 2253, il s'engage dans une campagne dans toutes les régions rurales du Rajasthan. Il sensibilise les populations d’agriculteurs à des pratiques plus respectueuses des sols et des ressources en eau. Par la même occasion, il souhaite faire évoluer les mentalités au sujet des conditions des femmes dans ces communautés profondément patriarcales. Il prépare sa fille, sa digne héritière, à monter sur le trône symbolique de Jaipur.

En 2267, le quatorzième Maharaja de Jaipur inaugure un chantier monumental niché au pied de la chaîne des Aravalli dans la ville d’Amber, en périphérie de Jaipur. Il annonce la construction d’un centre de recherche de pointe dédié à l'innovation hydraulique. Ce lieu est présenté comme l’aboutissement de son projet politique mené contre les sécheresses, qui malgré tous ses efforts pour ralentir le processus, continuent de s'intensifier.   

Il meurt en 2279, suite à l’aggravation d’une maladie respiratoire chronique contractée à cause de la pollution de l’air. Sa fille est intronisée la Maharani Harkabhai Singhji Bahadur. C’est la quinzième Maharani de Jaipur qui prend alors en charge le développement et la construction du centre de recherche légué par son père. Centre qu’il baptise avant son décès Apsara, [ paanee ka saur mahal - पानी का सौर महल ], le palais solaire des eaux en hindi. Son nom s'inspire d’abord des Apsaras, des divinités védiques rattachées aux rivières et aux mers rappelant le but premier de ce centre de recherche : prévenir la disparition de la mousson et anticiper les pénuries d’eau. La référence au soleil rappelle la lignée mythique de laquelle descend le Maharadja et son clan, ainsi que l’aridité du Rajasthan.

La dernière mousson survient en 2286.  

En 2292, la quinzième Maharani de Jaipur inaugure le projet qu’elle a mené à bien, Apsara, le palais solaire des eaux. Elle présente le centre de recherche en avant-première à un groupe international d'invités composé de personnalités publiques, de partenaires, d'investisseurs, d'universitaires, de chercheurs ou encore de la presse.

L’édifice est composé notamment du Rambha baoli, un puits à degrés inépuisable, du laboratoire de recherche hydraulique Tilottama, des remparts solaires Menaka, des réservoirs à bio-filtres Anjana et du cénotaphe de la mousson, Urvashi.

 

Le prochain épisode dans un mois.

  POUR EN SAVOIR PLUS 

Découvrez notre dernière collection.
Comprenez pourquoi nous créons ces utopies.

 

français fr